CHEMINS D´AVENTURES

MES RECITS DE VOYAGES ET DE TREKS. "Le monde est un livre, celui qui ne voyage pas s' arrête à la première page" Saint Augustin

TRIP CALIFORNIEN

Publié le 28/03/2020, par didier06, dans USA, State of California

C'est parti pour 2 semaines de trip aux USA à travers le sud de la Californie, profitant des vacances de la toussaint.

Je quitte Tahiti, mon lieu de résidence, à destination de Los Angeles (connexion à San Francisco), avec United airlines.

J'arrive  à LAX ou je prends un bus direct depuis l'aéroport direction Hollywood ou se trouve mon auberge de jeunesse (walk of fame hostel); elle est carrement située en face du Grauman chinese theatre, le ciné le plus célèbre du monde et du dolby Theatre, le lieu de la cérémonie des oscars (academy awards)!

Il me faut 30 minutes pour rejoindre l'AJ; le temps de marcher sur les innombrables étoiles de stars, de m'imprégner de l'ambiance et déjà...de découvrir l'envers du décor : trottoirs bondés de junkies et d'odeurs de shit partout, de clochards "pousse caddies" ou alongés au sol sur des cartons et tentant de se rechauffer.

Une fois le "check in" effectué (pas avant 15h!!), je file vers le centre commercial "Hollywood and Highland" pour trouver une carte Sim et diner dans un ptit resto végétarien, en fait un buffet  ou on met tout dans un enorme bol qui sera ensuite cuit. Vraiment original..et bon!

Après une nuit de repos, je remonte à pied hollywood bvd et rejoins une autre grande artère, Santa Monica Bvd. Je me rends compte rapidement que la ville ne se prête pas vraiment à la marche , les distances étant démentielles même au sein d'une même avenue (certaines dépassent les 40 bornes !). heureusement, je trouve un loueur de vélos et me met en selle, tout exité à l'idée de gagner le coeur de Beverly hills. Je passe beaucoup de temps à déambuler entre les rues et avenues (bordées d'arbres et superbement entretenues)  de ce temple de la célébrité; je me ballade allègrement entre les quartiers résidentiels sud et nord séparés par sunset bvd à la recherche des belles demeures. J'avais, au préalable, pris la peine de me procurer une carte locale avec la mention des célébrités et l'emplacement de leur "home". Les maisons des grands noms se succèdent à coups de pédales : Sylvester stallone, peter falk, michael jackson, tony curtis..un petit tour aussi au mythique "Beverly Hills hotel"  puis à rodeo drive le temps de revivre quelques moments de scènes du tournage de Pretty woman, notamment à hauteur du Wilshere hotel. Ici c'est le temple de la luxure et des mondanités...pas vraiment mon truc mais je me plis à l'ambiance locale, sans excès..

 

 

Puis je roule vers l'ouest, direction le quartier de westwood pour aller visiter l'université UCLA. je m'arrête un moment au petit cimetierre caché entre les buildings, au Westwood memorial park. Je trouve les tombeaux de grandes stars comme Marylin Monroe, Peter Falk, Karl Malden, Farah Faucette, Dean Martin, John Casavetes...


Après ce petit instant de receuillement et d'émotion, je continue à rouler direction le centre de Westwood pour prendre un café sur une terasse charmante, à l'image de ce quartier branché. J'arrive enfin à l'UCLA, l'université de Californie et ses 45000 étudiants venus du monde entier. UCLA dispose d'un campus impréssionnant ; ses installations sportives,  l'architecture de ses batiments, ses jardins extérieurs, ses allées à perte de vue, sa boutique à la gloire de l'université et de ses équipes sportives  suscitent le rêve et sont à l'image de la grandeur US (Ucla était classé recemment  la 2ème université la plus renommée au monde après standford).

 

 

Je rentre la nuit tombée à l'AJ, un peu claqué par cette belle journée riche en découvertes. Je garde mon vélo à l'AJ car je souhaite l'utiliser encore 24H de plus. 

 Je repars sur Beverly Hills et vais déjeuner dans le quartier de Wilshere; un nouveau coup de pédale pour aller jusqu'à Greystone Mansion sur les hauteurs de sunset BVD. Outre la vue splendide sur LA, je découvre les extérieurs de la belle maison qui a servi de décor au film Bodygard. Je finis la journée en arpentant  sunset BVD et ses abords; une petite halte dans un train transformé en snack non loin de sunset strip, le coeur de la vie nocturne de west hollywood. Des magasins et hotels tous plus chiques les uns que les autres se succèdent. Je passe la soirée avec Ken, un jeune musicien chinois venu de Boston dans l'espoir de se faire remarquer dans la cité des stars...


 Le lendemain, je pars vers le griffith observatory, le planetarium sur les hauteurs de LA. C'est juste grandiose : le site, la vue sur LA (un peu embrumée) et sur le "hollywood sign"...et puis le buste de James Dean qui trone à l'entrée me rappelle le film "la fureur de vivre" dont quelques scènes ont été tournées ici en 1955 (les lieux ne semblent guère avoir changés); Je pars sur une rando à travers les pistes du park afin de me rapprocher du panneau "hollywwood" et de gravir le petit sommet au dessus de l'observatoire. Le top ! Je redescend en fin d'aprem pour assister au coucher du soleil au dessus de LA.

 

 

 

je rentre en bus et en métro à mon auberge à la nuit tombée. Après un diner au resto mexicain du coin, je tiens à aller voire un film à l'un des plus fameux cinéma du monde, au TCL chinese Theatre. Le film n'a aucun intérêt, le public très peu présent mais la salle est somptueuse. Le ciné est d'ailleurs classé monument historique; en sortant, j'en profite pour marcher sur les empreintes et signatures des plus grands noms du cinéma.


C'est déjà l'heure de reprendre  mon sac direction San Diégo, en train, avec le pacific surfliner;

 

4 heures de traversée magnifiques le long du pacifique pour arriver au dépot de Santé fé, le terminus; l'amtrak station est une pure merveille architecturale. 

Je rejoins mon AJ (USA HOSTEL), en plein coeur de Gaslamp, un quartier animé( surtout en soirée), à quelques quelques centaines de mètres de la gare. L'AJ est située dans une batisse de style victorien, ce qui lui donne beaucoup de charme; juste le temps de poser mes affaires, je fais la connaissance de Lukas, mon compagnon de chambrée (on est que 2!), un jeune allemand qui parcours le monde depuis plusieurs mois et qui est sur le départ pour le Mexique. Il m'avoura qu'il est un peu fatigué de son voyage et que, avec du recul, il aurait préféré le faire en plusieurs fois; je file direction le front de mer pour faire mes premières découvertes : l'USS midway,( le porte avion musée), et le seaport village, un petit complexe touristique ponctués de restos  face à l'océan... très romantique!.

De retour à mon auberge, je rencontre Kai, un taiwanais qui vient de terminer ses études d'anglais à Santa Barbara et qui profité d'un peu de moments de liberté avant de rejoindre son pays. Nous passerons 2 soirées sympas autour de biéres locales dans les pubs du downtown bondés en cette période d'hallowen...

Le lendemain, journée entière consacrée à la découvertes des plages au nord de San Diégo. Un bus m'emmene à la Jolla, à une heure de route. Une station balnéaire chique qui reçoit la visite de quantité de lions de mer. Impressionnant!  Puis je rejoins Pacific beach, superbe étendue de plage à l'infini; j'arpente la plage de long en large jusqu'au crépuscule. Je me perds un peu en cherchant mission beach et un local me prends en stop pour me ramener sur la bonne route..

 La journée suivante sera l'occasion de découvrir Coronado Island dans la baie de San diégo en mode bikeur. La traversée de la baie est vraiment sympa, on longe la base navale US et on devine plusieurs portes avion à quai. Je m'installe pour boire un café en terrasse et 2 retraités se joignent à moi pour faire connaissance. Ils sont tous les 2 de Chicago et étaient autrefois capitaines de navire marchand. Ils semblent épatés par mon "aventure spirit"...alors que ce sont eux les véritables aventuriers des mers..

 

J'apprécie cette petite escapadade sur cette ile paisible ou il fait bon rouler à vélo. les plages du sud sont magnifiques. Le temps d'asister au coucher du soleil sur la baie et la skyline de San diégo et go back dowtown en bateau stop.

Une envie d'aller arpenter le balboa Park me prend le lendemain et je ne suis pas déçu. C'est un havre de verdure et de paix en plein coeur de la ville. Ici tout est réuni : musées (je visite celui des trains miniatures ..superbe!),resto, cafés, jardin botanique, zoo...et représentaion de tous les continents sous forme d'expos par pays  et de dégustations de saveures locales. Un véritable hymne au voyage! j'y reste volontiers la journée entière.

Je reprends le train direction Santa Barbara, une autre destination mythique. Le train traverse à nouveau des paysages sublimes, le long de la côte pacifique. J'en fais profiter qq peu mon ami Jeff avec qui je converse via what's app.

L'arrivée en gare est une récompense en soi, une superbe batisse de l'époque coloniale.

 

Je rejoins en quelques minutes à pied mon AJ (the Wayfarer, unique auberge de jeunesse de la ville), très onéreuse mais qui vaut le détour : chambres de 4 lits tout confort, coin salon sympa, cuisine collective magnifique, piscine et boisson offerte !. Je file vers le bord de mer, tout proche, et je longe la côte à pied jusqu'à la marina; belle ballade le long de larges plages ou les sportifs et joggeurs se donnent rendez vous en fin de soirée.

La visite de la ville s'avère une vrai belle découverte : des avenues et allées bordées d'arbres et superbement entretenues. l'atmosphère y est plutot chique et paisible.  L'avenue principale (State st) regorge de bars et de restos sympas (y en a pour tous les gouts !). Les boutiques et galeries d'arts foisonnent. Je ne manque aucun édifice historique jusqu'à la Mission, une superbe église en pierres, qui trône sur une colline. La vie me semble douce dans ces quartiers très résidentiels.


L'après midi, je récupère un vélo à l'auberge pour me rendre sur un promontoire d'ou la vue sur la baie est saisissante. La baie est en effet surplombée d'un parque (Shoreline park) bien aménagé ou se cotoient promeneurs, joggeurs et cyclistes. Au retour à l'auberge, une agréable surprise : buffet nocturne offert ! ça rattrape l'addition salée de la veille ou un plat de spaghettis dans un vrai resto m'avait couté 50 dollars ! (même si c'était des pâtes à la langouste !Mort de rire)... Je rencontre Julia, qui vient de la côte Est pour profiter du soleil (2 semaines de plein beau temps ici !) et nous partageons ce buffet ainsi que quelques breuvages locaux...

Il est déjà temps de repartir vers LA; en attendant mon train, je rencontre Suzanne, une américaine, qui, après un grave accident, a perdu une partie de sa mémoire et a du mal à se concentrer sur la conversation. Egalement Ralph, qui m'explique qu'il va à l'aéroport pour prendre un vol pour l'Alabama pour voir jouer son équipe de football US. dans une rencontre du haut du tableau..Ca fait lontemps qu'il préparait ce RDV. Sa particularité physique est assez etonnante : il ressemble à...Trump ! carrement !

Arrivé à LA, je m'engage dans le métro direction Santa Monica et ses belles plages. Une heure de trajet avec quelques individus peu soucieux de l'interdiction de fumer des pétards à bord... Une vingtaine de minutes suffisent pour trouver mon AJ (HI santa monica), à 2 pas de la plage : une belle  et énorme auberge sur plusieurs étages, bien entretenue. Après avoir fait rapidement connaissance avec mes nouveaux compagnons de chambrée, je file au santa monica pier, pour me balader sur l'immense jetée, bordée de restos et de marchands ambulants. Le banc de forest gump y est toujours présent et on sent que le lieu est imprégné du film (resto, fast food et échoppes de souvenirs sont sur le mode "Gump") .

Le lendemain, j'entreprends de longer toute la côte en vélo depuis Santa Monica jusqu'à Hermosa beach, sur le south way bicycle trail. Le parcours,sur plusieurs dizaines de kms , bien que très long, est juste splendide. Je visite Venice Beach et suis surpris de l'enchainement des "drugs shop" ou la marijuana et les junkies tiennent une place de choix (le canabis étant légalisé en Californie); les "greens doctors" attendent même  les clients assis sur le trottoir pour proposer une "medical marijuana evaluation".. Les postes de guet de sauveteurs sont comme dans les séries TV, meme sans les plagistes (on est en novembre et l'eau est froide). Ici c'est le royaume des skateurs, des alterophiles ("muscle beach"), et aussi de l'originalité voire de la marginalité ! je m'enfonce vers l'intérieur pour rejoindre Abbot Kinney BVD, une artère branchée de la ville. JE ne m'y attarde pas vraiment (elle n'a pas beaucoup de charme ni d'interet hormis si on aime faire les boutiques); j'y repère la maison de Hutch dans la série.

La piste fait un large  détour par la Marina del Rey avant de rejoindre une autre plage qui est en fait la terminaison de la piste de l'aéroport de LAX. La piste cyclable est très belle au milieu de cette immensité de sable et peu fréquentée. Je poursuis vers Manahattan Beach, la station  huppée flanquée de maisons luxieuses et de plages quasi désertes à cette époque de l'année; des filets de volley sont plantés à perte de vue sur le sable; Un dernier coup de pédale m'emmene jusqu'à Hermosa beach, un véritable coup de coeur pour cette station; une belle jetée, quelques resto et bars sympas organisés autour d'une place face à l'océan et quelques musiciens improvisant des airs de californian dream; j'en profite pour me restaurer ici car depuis la marina del Rey, rien d'ouvert!

 

Il est temps de rentrer; 2h de pédalage pour regagner Venice Beach au crépuscule.

Le dernier jour de mon périple devait être consacré à la visite de Malibu, la mythique plage au nord de Santa Monica, à une heure de bus. Un grave accident sur la principale route d'accès a condamné toute circulation et je suis contrains à rester sur place; c'est dimanche et je me résous à me balader dans Palisades park, perché au dessus de l'océan, puis à prendre un bain de foule sur la jetée...j'en profite pour prendre quelques photos de la fin de la mythique"route 66". ..et de faire une petite pause téléphone avec mon frangin  en révant de voyager ensemble..

 


Le soir à l'auberge je rencontre Kat, un Taï résidant sur la cote Est et habitué à passer ses vacances ici, et qui me propose de faire la tournée des bars à la nuit tombée...c'est ma dernière nuit en Californie alors pourquoi pas en profiter jusqu'au bout? Effectivement, il connait bien les bars et boites branchées et on passe de l'un à l'autre sans difficulté (seules les conso sont payantes).On rentre en uber à 2H du mat dans un état proche du coma...et je dois me reveiller à 4H pour me rendre à l'aéroport...inutile de dire que je suis pas frais en me présentant à l'embarquement et que j'ai eu du mal à me remettre de cette nuit de beuveries..décollage à 8h avec connexion à SFO pour arriver à la nuit à Tahiti.

Toutes les photos du trip accessible au lien suivant : https://grandpas06.wixsite.com/monsite (onglet USA et California).

 

 

 

Commentaires

Ajouter un commentaire

La carte des lieux visités


Mes albums photos

Catégories

Liens à voir

Archives

Mes amis

Derniers articles

Recevoir les actus du blog